Rechercher

Horaires et accès

Julie, Peggy, et toute l'équipe des bénévoles, vous accueillent

du lundi au vendredi de 15h00 à 18h00 et le samedi de 10h00 à 12h00.

La médiathèque se situe :

15, Place des Anciens Combattants

07430 DAVEZIEUX

Contact :

Tel : 04-75-34-32-97

Mail : mediatheque@davezieux.fr

Partager "Horaires et accès" sur facebookPartager "Horaires et accès" sur twitterLien permanent

Nouveautés

 

Partager "Secteurs" sur facebookPartager "Secteurs" sur twitterLien permanent

La vérité sur les grands-parents

On peut avoir des idées reçues concernant les papys mamies. Comme par exemple qu’ils n’aiment pas s’amuser, qu’il ne faut pas faire trop de bruit quand on est avec eux…. Mais dans cet album vous allez découvrir que tous ne sont pas forcément comme on le pense !

Un album assez marrant qui met en scène des grands-parents bien plus actifs que certains adultes. Les illustrations sont simples mais très parlantes. Cette histoire va tordre le cou au « a priori » les grands-parents sont ennuyeux.

Peggy

Partager "La vérité sur les grands-parents" sur facebookPartager "La vérité sur les grands-parents" sur twitterLien permanent
 

Stolen

Jonas, un métis de 15 ans a été adopté et ne sait rien de ses racines. Une soeur dont il ignorait l’existence va venir bouleverser sa vie bien rangée. Elle va le pousser à découvrir qui il est vraiment et d’où ils viennent.

Ce roman est inspiré de faits réels. Il est très bien documenté sur cette période où de jeunes Aborigènes étaient enlevé à leur famille pour les donner en adoption à des blancs. Il décrit bien l'éclatement d'une fratrie, la recherche de son passé, les doutes et les peurs que cela engendre. Chaque chapitre donne la parole à un des personnages. Ceci permet de bien faire passer les sentiments de chacun.Un bon roman Ado qui change des histoires « eau de rose » ou « fantastique » dont ils ont l’habitude

.

Partager "Stolen" sur facebookPartager "Stolen" sur twitterLien permanent

Loving (Jeff Nichols)

note: 5une histoire vraie qui a laissé sa trace dans l’histoire des Etats-Unis La Médiathèque - 13 avril 2019

Richard Loving est un Blanc qui a été élevé au milieu des Noirs. Pour lui il est tout naturel de tomber amoureux de Milred qui elle est Noire. Il l’aime alors il veut l’épouser. Mais en 1958 la loi de leur état l’interdit. Ils vont donc s’unir dans un autre état, mais de retour chez eux les gens ne voient pas d’un bon œil cette union. Pour leur sécurité ils sont donc contraints de s’exiler. Là commence un combat qui va faire changer les choses aux Etats-Unis. Le couple Loving veut pouvoir vivre comme tous les couples de Blanc. Sans avoir à se cacher, sans que leurs enfants soient en danger.
Voici un très beau film, qui m’a bouleversée. L’histoire d’amour est magnifique car c’est un combat pour la cause des droits civiques des Noirs Américains.
Peggy

Le malheur du bas (Inès Bayard)

note: 5Tragique et fascinant La Médiathèque - 8 avril 2019

Quel roman coup de poing ! On connait dès les premières lignes l’issue fatale de ce récit. Une mère qui empoisonne son mari et son fils. Mais comment en arriver là ? Comment ce geste, un appel au secours, peut-il être la seule issue possible ? Ce roman n’est pas sans rappeler « Chanson douce » de Leila Slimani qui est écrit de la même manière : on connait la fin dès le début du livre.

Après ce premier chapitre tragique, l’auteur fait un retour en arrière, là où tout a commencé. Nous rencontrons un jeune couple, la trentaine, heureux dans leurs vies professionnelles et privées. Ils décident de faire un bébé. En sortant du travail, un soir, Marie rentre avec son patron : son vélo a été abîmé. Dans la voiture, presque arrivés à destination, son patron se gare dans un parking. Marie se sent mal, oppressée, il la viole sauvagement.

Ce roman porte sur la vie après un viol, sur l’(im)possible reconstruction. Marie n’en parle à personne. Personne ne doit savoir, personne ne doit se douter. Aucune trace ne doit subsister. Meurtrie dans son corps, le silence est pour elle son seul moyen de défense face à la honte [...]

Le gamin des ordures (Julie Ewa)

note: 4Quand le sort s’acharne. La Médiathèque - 1 avril 2019

Les livres de Julie Ewa font passer des émotions, réfléchir, et même changer de regard.
Après« Les petites filles », un coup de cœur pour moi, sur le thème de l’enfant unique en Chine, elle écrit cette fois sur le sort des ROM.
Dans ce roman on retrouve Lina et Thomas, deux jeunes très préoccupés par la misère des gens. En rentrant un soir de pluie, Lina tombe sur une famille au pied de son immeuble. D’abord apeurée elle ne peut se résoudre à les laisser dans cette détresse. Cette première rencontre va l’entrainer dans une enquête et lui faire découvrir la misère. Elle qui l’a côtoyé à l’étranger va la voir aujourd’hui au bas de chez elle.
Encore un bon roman pour cette jeune auteure, qui sait nous plonger dans l’histoire dès les premières pages et nous tenir jusqu’à la dernière.
Peggy

Deux soeurs (David Foenkinos)

note: 4La chute progressive de l'héroïne La Médiathèque - 25 mars 2019

J’ai toujours aimé la plume de David Foenkinos, cette manière d’écrire si personnelle, à la fois poétique, simple et délicate, et que l’on reconnait entre mille.

Ce roman ne fait pas exception à la règle, on rentre tout de suite dans l’histoire de Mathilde & Etienne. Alors que tout semblait aller bien dans leur couple (ils allaient même se marier !), Etienne choisit de quitter l’appartement sans presque aucune parole, aucune raison apparente.

Après le déni, la déception, la colère, Mathilde sombre dans la dépression, ne parvenant pas à surmonter seule cet obstacle de la vie.

Mathilde s’installe alors chez sa sœur, son beau-frère et leur petite fille. Elle va entrer dans leur intimité. D’abord gênée, mal à l’aise, elle se fait toute petite. Mais très vite, elle prend de plus en plus de place. Mathilde est prise dans un tourbillon d’émotions, une douleur au-delà du supportable. Pourra-t-elle se reconstruire face à cette famille heureuse et unie ? Ou au contraire, le bonheur du couple ne fera-t-il pas que nourrir sa haine naissante puis grandissante ?

C’est un roman court, très noir, qui se lit d’une traite et qui ne laisse pas indifférent. Le final est inattendu, surprenant et, pour ma [...]

Mon père (Grégoire Delacourt)

note: 5Quel livre ! La Médiathèque - 18 mars 2019

Je viens terminer le livre « Mon père » de Grégoire Delacourt. Ce roman m'a complètement émue, révolté et laissé sans voix. Ce livre va vous marquer et il va en déranger certains. Car c’est un roman qui dénonce les actes de pédophilie hélas, encore bien trop présents.
Au fil des pages, l'auteur nous plonge dans un huis clos étouffant. Un affrontement de mots entre un père et un père dans une sacristie.
Je suis désolée je n’ai pas de mots pour vous en dire plus car comme je vous l’ai dit ce roman m’a laissé sans voix. Grégoire Delacourt lui a su trouver les mots pour dénoncer ses actes odieux que des hommes de foi sont capables de faire subir aux enfants.
Peggy

Cupidon a des ailes en carton (Raphaëlle Giordano)

note: 3S'éloigner pour mieux se retrouver ? La Médiathèque - 11 mars 2019

Voici le livre feel-good par excellence de ce début d’année ! Un roman sur les relations amoureuses et le concept « d’amourability » (capacité à aimer) créé de toute pièce par Raphaëlle Giordano.

L’histoire ? C’est celle de Meredith, trentenaire, très amoureuse d’Antoine. Ce dernier est sur le point de la demander en mariage. Et pourtant, de son plein gré, elle va lui imposer une pause de 6 mois afin de se retrouver, de prendre du temps pour elle, afin de se sentir vraiment prête à rentrer dans une relation. Et pourtant, elle le sait, en imposant cette rupture à l’amiable Meredith prend un énorme risque. Pourquoi a-t-elle peur de faire le grand saut, peur du grand amour ? Antoine est pourtant fou amoureux d’elle. D’une manière générale, Meredith n’a pas confiance en elle, sa carrière de comédienne ne démarre pas, elle en a marre de jouer dans des salles de « troisième zone ».

Pour avancer dans cette quête improbable, Meredith pourra compter sur le soutien sans faille de Rose, sa meilleure amie, et sur l’amour inconditionnel que lui porte Antoine. De Paris à Marseille, en passant par Lille ou encore Londres, Meredith avancera dans son cheminement, dans son [...]